La consommation stagne. Coop aussi. Avec ses 30,7 milliards de francs de revenus en 2019, dont presque 18 milliards dans la vente au détail, la coopérative est un baromètre. Après les cessions par son concurrent Migros de Globus et Interio notamment, elle est désormais le plus grand des deux géants de la distribution. Elle détient environ 35% des parts de marché du commerce de détail en Suisse. Et elle profite et/ou pâtit des mêmes tendances que l’ensemble du secteur.

Ses résultats annuels, présentés mardi à Muttenz (BS), confirment par exemple l’essor continu des produits bios: une croissance des ventes de 8,4%, à 1,8 milliard de francs. Et la conviction quasi absolue que l’objectif de 2 milliards en 2025 sera atteint.