Un millier d’entreprises et presque 200 000 employés. Ce sont les deux chiffres à retenir de la présence économique suisse en Chine. Alors que la crise du coronavirus ne cesse de s’étendre, les mesures de précaution se multiplient au sein des multinationales.

Parmi celles qui sont les plus fortement implantées dans l’Empire du Milieu, il y a Nestlé, avec sa trentaine d’usines et ses 43 000 employés. Mais aussi ABB, avec 20 000 personnes, dont une centaine dans ses bureaux de Wuhan, foyer de l’épidémie. «Voyager à Wuhan et dans la province de Hubei est interdit, conformément aux mesures décidées par le gouvernement chinois pour contenir la propagation du coronavirus», précise un porte-parole du groupe zurichois spécialisé dans l’automatisation industrielle.