Même dans l’urgence absolue, les guerres partisanes persistent. Le massif plan de relance de l’économie américaine – on parle de près de 2000 milliards de dollars, soit 10% du PIB – a connu son premier échec dimanche devant le Sénat, démocrates et républicains ne parvenant pas à s’entendre. Rebelote lundi. Or la première économie mondiale est touchée de plein fouet par les effets du coronavirus, licenciements et mises en faillite se multiplient et des millions de travailleurs américains espèrent une aide concrète et rapide. Le temps presse.

Lire aussi: Le bal des milliards pour éviter une récession mondiale trop brutale