Il y a de quoi être un peu perdu. Cette période de crise a bouleversé nos habitudes de consommation, marquées par un intérêt croissant pour les produits locaux et bios. Mais, alors que le déconfinement s’amorce, les premières réouvertures se sont traduites par une ruée dans les McDonald’s, symboles de la mondialisation. Nos habitudes de consommation et nos comportements sont-ils voués à reprendre leur cours d’avant la crise? Ou pouvons-nous imaginer une reprise économique plus sociale, plus locale et plus écologique? Comme le demandait une pétition adressée le 4 mai aux parlementaires, réunis en session à Berne.

Lire aussi: Les acteurs de l'e-commerce dopent leurs capacités