Des activistes de Greenpeace ont réussi un coup d’éclat lors de l’assemblée générale de Nestlé qui se tient à Lausanne. Après avoir scié deux ouvertures dans le toit de la halle, deux militants sont descendus en rappel avec un panneau. Ils dénoncent l’usage d’huile de palme.

Peu après le début de l’assemblée, du bruit est venu du plafond, raconte un photographe. Les gens de Greenpeace ont scié deux trous à la tronçonneuse et deux individus sont descendus avec une corde. Ils sont depuis ce moment suspendus à une dizaine de mètres du sol. Dans un communiqué, Greenpeace indique vouloir protester contre l’utilisation de l’huile de palme issue de la destruction de la forêt pluviale et des tourbières.