A mi-mai, la période des semis est presque terminée en Ukraine. Les agriculteurs ont déjà mis 90% des semences de maïs, soja, blé et tournesol en terre dans toutes les régions du pays, à l’exception de celle de Lougansk où l’agression russe se poursuit. «Les récoltes de nos principaux produits d’exportation auront lieu de juillet à septembre, avant l’arrivée de l’automne, rappelle Oxana Kobzar, économiste agricole ukrainienne basée à Genève. En cette période de l’année, il commence déjà à faire froid dans cette partie du monde.»