La Confédération dispose de 5,3 millions de doses du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19, qu’elle n’utilisera pas en Suisse. Depuis début mai, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) examine la possibilité de mettre 3 millions de doses à la disposition du Covax, ce système mis en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour faciliter l’accès aux vaccins dans les pays à bas revenu. «Cela permettrait à la Suisse d’apporter une contribution substantielle à l’endiguement mondial de la pandémie de Covid-19, affirme l’OFSP mardi au Temps. Nous sommes en contact avec l’Union européenne, le GAVI (l’Alliance mondiale du vaccin, qui gère le Covax) et AstraZeneca pour définir la mise en œuvre et nous informerons en temps voulu. Aucune décision n’a encore été prise.»

Lire également: A ce stade, le mécanisme Covax est un échec