Il n’y a plus de doute. Des pans entiers de l’économie sont paralysés ou tournent au ralenti depuis bientôt deux mois. Du tourisme à l’industrie pharmaceutique, en passant par l’horlogerie et l’aviation, les prévisions de résultats au premier trimestre 2020 sont systématiquement révisées à la baisse.