Coworking

CREA et Impact Hub posent leurs valises à Lausanne

Des étudiants en communication et marketing suivront leur cursus aux côtés d'entrepreneurs, au sein d'un espace commun

Le paysage suisse de l’enseignement est en ébullition. L’école privée genevoise CREA, spécialisée en communication et marketing, prendra bientôt ses quartiers à Lausanne, en partenariat avec la communauté d’entrepreneurs Impact Hub. Un rapprochement inédit, annoncé mercredi au cours d’une conférence de presse.

CREA dispensera à partir du 22 septembre un cycle de formation continue en stratégie digitale dans la capitale vaudoise. Dès la rentrée 2018, un bachelor et un master en marketing digital seront lancés au sein de l’antenne lausannoise, située à deux pas de la place Chauderon. Le local de plus de 500 m² sera partagé avec l’incubateur Impact Hub, chargé de réunir entrepreneurs et organisations au sein d’un même espace collaboratif. Importé à Genève en 2015, Impact Hub compte également des locaux à Berne et Zurich et met en relation près de 1500 membres.

Lire aussi: Pourquoi le «coworking»?

Un écosystème fertile à l’innovation

«Nous ne souhaitions pas lancer CREA à Lausanne simplement en louant des locaux pour accueillir nos étudiants sans trouver un partenariat innovant, raconte René Engelmann, directeur de CREA et Inseec Genève. La démarche d’Impact Hub correspond tout à fait à l’ADN de CREA.» Les deux entités hébergeront donc sous le même toit des étudiants, des entrepreneurs et les PME locales. «A travers ce partenariat, CREA mettra directement ses étudiants en relation avec l’environnement entrepreneurial lausannois et permettra ainsi la creation d’un espace d’apprentissage et de discussion pour ces derniers», assure Félix Stähli, cofondateur de Impact Hub à Lausanne et Genève.

De quoi créer un écosystème fertile à l’innovation. «L’avantage considérable de cet espace collaboratif est sa modularité, relève François Rodriguez, tête pensante du projet et directeur du master en Business Innovation de CREA. Des passerelles naturelles mettront en lien les occupants, au travers d’espaces ouverts et personnalisables selon les ateliers.»

La révolution de la formation est en marche

Pour l’ensemble des acteurs de cette collaboration, la «quatrième révolution industrielle» n’épargnera pas le monde de l’enseignement, encore trop cloisonné dans sa forme classique. «La plateforme éducative va se transformer et apporter une meilleure expérience d’apprentissage aux étudiants et aux apprenants, ajoute François Rodriguez. La théorie peut désormais être acquise à distance sur une tablette, dans un train. L’interaction entre étudiants, start-up et entrepreneurs est plus que jamais une priorité.»

Lire aussi: A Sierre, un bachelor sans cours ni maître

René Engelmann met néanmoins en garde contre les dangers de la fracture numérique: «Tous les étudiants seront concernés par cette transformation, dès leur plus jeune âge. La formation continue et le lancement de nouveaux cursus novateurs éviteront de laisser des jeunes ainsi que des personnes actives professionnellement sur le bord de la route.»

Forte hausse des bureaux partagés

L’économie collaborative est une réalité en Suisse. Ces dernières années, le nombre de bureaux partagés a explosé. Gotham, plus grand espace de coworking de Suisse – 200 places de travail sur une surface de 2300 m² –, sera inauguré en plein centre de Lausanne le 28 septembre prochain.

Lire aussi: Gotham veut créer un réseau national de coworking

Publicité