C’est une prise de choix pour la société genevoise Proton. Ce mercredi, elle annonce l’entrée de Tim Berners-Lee au sein de son conseil consultatif («advisory board»), chargé de conseiller sa direction. Spécialisée dans la messagerie sécurisée et les services de réseau privé virtuel (VPN), la firme suisse s’associe ainsi à un grand nom de la tech. Cette nomination intervient alors que Proton est critiquée depuis le 1er septembre pour la transmission, à la justice française, de données sur ses clients. Alors même que le respect de la vie privée est au cœur de son modèle d’affaires…