Le marché des obligations vertes est en pleine effervescence. La demande en investissements dotés d’un pedigree favorable à l’environnement a augmenté de concert avec la prise de conscience de la nécessité de maîtriser le changement climatique et la pollution, de prévenir la chute de la biodiversité et de garantir un avenir durable. Il y a dix ans, le marché des obligations vertes d’entreprise était presque inexistant. A la fin du mois d’avril 2020, il représentait une valeur de 347 milliards de dollars. Néanmoins, comme pour toute nouvelle classe d’actifs qui décolle, les investisseurs doivent prendre garde aux pièges qu’il cache.

Lire aussi l'opinion: Il est temps de promouvoir les «obligations vertes»