Deux millions de francs. C'est l'amende à laquelle a été condamnée ce lundi Credit Suisse par la Cour des affaires pénales de Bellinzone. Celle-ci a reconnu la grande banque suisse coupable de violation de la responsabilité d'entreprise en lien avec blanchiment d'argent aggravé dans le dossier lié au réseau criminel dirigé par le Bulgare Evelin Banev, alias «le roi de la coke». Le Ministère public de la Confédération (MPC) accusait la banque et quatre coaccusés d'avoir rendu possible le blanchiment de dizaines de millions de francs issus d'un trafic international de cocaïne. La banque a tout de suite déclaré qu'elle ferait appel.