Credit Suisse a besoin d’économiser et échafaude un plan radical de démantèlement de sa banque d’investissement qui emploie 17 000 personnes à travers le monde. Elle compte faire du Private Banking, moins risqué, la pierre angulaire de ses activités selon la SonntagsZeitung. Ce plan de sauvetage, qui devrait être présenté dans un peu plus d’un mois par le nouveau patron de Credit Suisse Ulrich Körner, n’a pas encore été approuvé par le Conseil d’administration récemment réuni à Singapour. Des divisions en son sein demeurent. Mais un fait est apparemment acté: CS envisage un large démantèlement de sa banque d’investissement aux Etats-Unis.