Credit Suisse n’en a pas encore terminé avec l’affaire des filatures. Mercredi, l’autorité de surveillance des marchés financiers, la Finma, a annoncé l’ouverture d’une enquête dite d’enforcement à l’encontre de la grande banque.

L’affaire avait éclaté en septembre 2019, avec la révélation de la filature du banquier star Iqbal Khan, passé depuis au concurrent UBS, qui s’était terminée en course-poursuite dans les rues de Zurich. Les médias avaient révélé le dénouement rocambolesque de cette surveillance. D’autres informations avaient ensuite été égrainées pendant plusieurs mois. L’on avait par exemple appris en décembre que la banque avait aussi fait surveiller l’ancien directeur des ressources humaines, Peter Goerke.