Le Département américain de la justice aurait étendu son enquête aux numéros deux et trois de la gestion de fortune en Suisse, a rapporté hier le New York Times sur son site internet. Les «sources bien informées» citées par le journal affirment que l'intérêt des enquêteurs aurait été éveillé en septembre dernier par des «discussions entre de hauts responsables de Credit Suisse et de HSBC» portant sur l'affaire UBS. Basée à Genève, la division de gestion de fortune du britannique HSBC est la troisième plus grande banque privée de Suisse.

Les comptes suisses des clients américains d'UBS sont au cœur d'une vaste enquête lancée l'été dernier par le Département de la justice suite aux révélations d'un ancien employé, Bradley Birkenfeld. Les autorités accusent la banque d'avoir usé de sociétés-écrans pour permettre à 17000 clients de dissimuler 20 milliards de dollars au fisc américain (IRS). Inculpé dans cette affaire, le numéro trois d'UBS, Raoul Weil, a été contraint à la démission il y a quinze jours.

Selon le New York Times, Credit Suisse et HSBC auraient utilisé les mêmes méthodes pour abriter 30 milliards de dollars dans des comptes non déclarés.

Les porte-parole des deux banques tombaient des nues hier à la lecture de l'article. Les deux établissements affirment n'être au courant d'aucune enquête lancée contre eux aux Etats-Unis. Ainsi, Credit Suisse assure qu'il répond «aux standards les plus rigoureux en matière de compliance, de respect des lois, des règlements et directives». HSBC dit se soumettre «à la lettre et à l'esprit» des règles en vigueur partout où elle est active.

Aucune demande d'entraide

L'Administration fédérale des contributions indique qu'aucune demande d'entraide concernant Credit Suisse n'a été déposée par les autorités américaines. Credit Suisse précise en outre qu'aucun employé n'est actuellement sous le coup d'une inculpation aux Etats-Unis.

Selon nos informations, le directeur de HSBC Private Bank, le Vaudois Alexandre Zeller, est actuellement en séjour en Floride où il assiste à la foire Design Miami 2008. Cette rencontre se déroule chaque année en alternance à Bâle et à Miami dans la foulée de la foire d'art contemporain Art Basel et Art Miami, elle-même sponsorisée par UBS.