Mercredi, Credit Suisse franchissait une étape essentielle. La banque obtenait l’accord de ses actionnaires pour procéder à une augmentation de capital qui doit permettre de financer sa restructuration massive annoncée fin octobre. Pourtant, une nouvelle perte attendue pour le trimestre en cours, pouvant atteindre jusqu’à 1,5 milliard de francs, et des détails sur l’exode en cours des clients, a soulevé de nouvelles inquiétudes.