Un peu plus de 1 milliard de francs. C’est la réserve constituée par Credit Suisse pour faire face aux dégâts économiques de la pandémie. De ce montant, une provision de 585 millions devra couvrir d’éventuelles pertes de crédit et une autre de 444 millions est consacrée aux activités de banque d’affaires. La banque en fera peut-être d’autres au cours des prochains mois tant l’ampleur de la crise économique est «difficile à évaluer», reconnaît-elle dans un communiqué publié jeudi et détaillant ses résultats de janvier à mars.