Du pragmatisme, mais surtout un timing ni trop précoce ni trop tardif. Christophe Nicolet salue la stratégie du Conseil fédéral pour lutter contre l’épidémie. Comme bien d’autres avant lui. Sauf que le patron de Felco s’est retrouvé dans une situation un peu similaire, début mars.