La crise du Covid-19, qui a entraîné le premier gel de l’économie de l’histoire, sera en toute probabilité pire pour l’économie que la crise de 2008-2009, même si la reprise devrait être plus forte et plus rapide. Ce qui est également exceptionnel, c’est la réponse fiscale et monétaire qui a été donnée, la première représentant à titre d’exemple quelque 10% du PIB dans les pays matures.

Lire aussi: Quand les marchés chutent, les appels de marge font des dégâts