Le spectre de la «grande démission américaine» plane-t-il sur le marché suisse de l’emploi? A en croire une étude publiée mardi par PWC en marge du WEF, un travailleur sur cinq n’exclut pas de changer d’emploi dans l’année à venir, en quête d’un salaire plus élevé ou d’un défi professionnel davantage épanouissant. La société de conseil qui a interrogé 1043 personnes dresse un tableau qui interpelle: 57% des sondés se disent insatisfaits de leur situation. C’est plus que la moyenne internationale, pile poil établie à la parité.