Après la reconnaissance des territoires séparatistes pro-russes d’Ukraine par le président russe, Vladimir Poutine, les Occidentaux ont annoncé mardi une série de sanctions économiques contre la Russie. Ces représailles prennent la forme de sanctions financières contre des personnalités et institutions russes de premier plan, et d’une suspension de l’autorisation du gazoduc Nord Stream 2. Américains et Européens ont pour l’instant laissé de côté un autre instrument de sanction aux conséquences potentiellement majeures: couper l’accès des Russes au réseau interbancaire Swift.