L’argent ne fait pas le bonheur. Il ne contribue même pas durablement à la motivation au travail. L’argent permet d’offrir des conditions de vie confortables, mais passé un certain seuil, il n’a plus d’effet incitatif. Certaines politiques de rémunération destinées à impliquer davantage le personnel ont d’ailleurs des effets contre-productifs. La manière de répartir l’argent et la reconnaissance du travail accompli obéissent ainsi à des logiques qui n’ont parfois plus de lien avec ce dont les organisations souhaiteraient se doter, en termes d’attractivité, de valeurs, de sens, et surtout de performance.