L'Espagne a une nouvelle fois enregistré en 1998 l'une des plus fortes croissances de l'Union européenne (UE) avec 3,8% en dépit d'un ralentissement au dernier trimestre que les analystes attribuent à la crise financière internationale. L'an passé, l'Espagne a même amélioré la performance de 1997, année qui s'était terminée avec une croissance de 3,5%, selon une révision à la hausse de l'Institut national de la statistique (INE), dépendant du Ministère de l'économie. La précédente estimation faisait état de 3,4%. Dans un communiqué publié mercredi, l'INE met l'accent sur le «grand dynamisme» de la demande intérieure (+4,9% en 1998 contre +2,9% en 1997) et la «contribution de la consommation» des ménages (+3,8% contre +3,1%) dopée par la chute des taux d'intérêt.