La gestion de fortune suisse n’acquiert plus de clients. Aucune croissance des fonds sous gestion n’est survenue ces dernières années au sein des 87 banques analysées. Et auprès d’un tiers d’entre elles, on assiste à une «détérioration massive de la rentabilité», déclare à la presse, jeudi, à Zurich, Christian Hintermann, responsable de l’étude annuelle de KPMG sur les banques de gestion de fortune.