«Nous passons d’une situation où il n'y avait pas assez de vaccins à une situation où il y en a suffisamment, et bientôt peut-être à une situation où il y en aura plus qu’assez.» Tels ont été les mots de la conclusion d’une conférence de presse, mardi, de Thomas Cueni, le directeur général de l’IFPMA, l’association faîtière des entreprises pharmaceutiques dans le monde, basée à Genève.