Le groupe de luxe genevois Richemont a encore fortement accru ses ventes lors des cinq premiers mois de son exercice annuel 2012-2013. Son chiffre d’affaires entre avril et août a bondi de 23% comparé à la même période de l’an dernier.

En excluant les effets monétaires, les ventes sont en hausse de 13%, a précisé l’entreprise mercredi. Les secteurs bijouterie et horlogerie ont tous deux inscrit des taux de croissance à deux chiffres. La maison Montblanc (outils d’écriture) a de son côté enregistré une plus petite progression.

Richemont observe toutefois que depuis mai la croissance des ventes globales se modère au fil des mois. Reste qu’il confirme sa prévision annoncée début août pour le premier semestre, à savoir un bénéfice opérationnel accru de 20% à 40% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Le résultat net devrait afficher une hausse similaire.

Les résultats du premier semestre seront annoncés le 9 novembre.

Au vu de ces résultats sur cinq mois, le président du groupe et actionnaire principal, le Sud-Africain Johann Rupert, a confirmé mercredi que «le résultat opérationnel sur six mois devrait dépasser de 20 à 40% celui de l’année dernière», comme déjà indiqué le 6 août dernier.