Si l’hiver a été glacial pour les cryptomonnaies, il ne l’a pas été pour toute l’industrie cryptographique. Attablé à la mythique Kronenhalle zurichoise devant une Wiener Schnitzel gigantesque, Alain Kunz nuance autant que possible l’hécatombe des douze derniers mois, où le bitcoin & Cie ont en moyenne perdu 80% de leur valeur. «Les cryptomonnaies ne sont qu’un aspect de la blockchain, et pas le plus important», souligne le fondateur et directeur de TokenSuisse, une société qui propose des investissements dans le monde de la blockchain et des cryptos.

Lire aussi: Dans les cryptomonnaies, 2019 sera l’année de la divergence