Anciennement appelé Libra, le projet de système de paiement international lancé par Facebook et plus de 20 partenaires en 2019 est redimensionné et sera dédié au seul marché américain, a annoncé mercredi l’association qui le chapeaute. Cette dernière est appelée à quitter le canton du bout du lac, où la création d’un écosystème autour des technologies comme la blockchain ne s’est pas concrétisée au-delà de déclarations d’intention.