Innovation

La cryptomonnaie de Facebook se concrétise depuis Genève

Les contours du «globalcoin» pourraient être dévoilés ce mois-ci. Il serait géré par une fondation indépendante. Genève est au centre de ces développements

Ce serait imminent. D’après des sources de The Information, Facebook dévoilera en juin la forme que prendra sa cryptomonnaie, sur laquelle elle travaille depuis des mois. Les employés collaborant à ce projet pourraient même bientôt être rémunérés dans cette nouvelle devise. Il y a un an, le réseau social a nommé le Genevois David Marcus, qui s’occupait jusque-là de Messenger et qui a été l’un des responsables de PayPal, pour développer un projet lié à la blockchain. Facebook avait déjà laissé entendre qu’une cryptomonnaie pourrait être lancée au premier trimestre 2020, mais le groupe avait aussi informé que les détails seraient connus avant.

La devise serait nommée «globalcoin», un «stablecoin» dans le jargon des cryptomonnaies, c’est-à-dire basée sur des monnaies traditionnelles et stables, comme le dollar ou un panier de monnaies. Une manière d’éviter les immenses fluctuations que subit par exemple le bitcoin. Les 2 milliards d’utilisateurs de Facebook pourraient utiliser ce globalcoin via les applications de messagerie, Messenger et WhatsApp. Les détails de ce stablecoin devraient être dévoilés le 18 juin lors de la publication d'un white paper, selon Laura McCracken, la responsable des partenariats pour les paiements et les services financiers en Europe du Nord de Facebook, citée dans le magazine allemand WirtschaftsWoche.