Le CV numérique fleurit, pour bien se vendre en ligne

Emploi L’art du curriculum vitae évolue avec Internet et les réseaux sociaux

La construction d’un bon document demande un vrai travail d’introspection et de mise en valeur

«Pour la recherche d’emploi sur Internet, on parle aujourd’hui de candidat passif versus actif», explique Hervé Peitrequin, spécialiste en marketing digital et en réseaux sociaux. «Le candidat passif est en poste et ne cherche pas de travail, mais il peut aussi être trouvé par un recruteur. Dans un cas comme dans l’autre, il est important de travailler son identité numérique, à savoir tout ce qui peut être vu sur le Web à propos de soi.»

Le CV digital n’est pas une simple transposition de la version papier. Il fait le lien entre les différentes «empreintes» du parcours professionnel disponibles sur Internet. Il s’élabore en s’appuyant sur l’ensemble des techniques qui permettent la production, le stockage et le traitement d’informations sur le Web. Le Français Augustin Duval a créé un site1 afin que son CV apparaisse à la façon d’une page de profil Facebook. Le bouton «embauche» – qui remplace le «j’aime» – permet de lui envoyer un e-mail. On s’y croirait.

Ce CV original a été diffusé via les réseaux sociaux en avril 2011. Plusieurs blogs et médias, dont Canal +, ont relayé cette candidature et, aujourd’hui, près de 55 000 visiteurs de 130 pays ont parcouru sa présentation digitale.

Comme l’explique Hervé Peitrequin: «Le CV numérique est un outil qui permet de reprendre le contrôle de son identité et de choisir la manière dont on se présente sur le Net.» En effet, un bon CV en ligne présente l’essentiel du parcours professionnel, met en valeur les compétences et les réalisations personnelles et présente les projets en cours, ou à venir. Le Web permettant de jouer avec la «profondeur», on profite des possibilités de renvois sur d’autres pages: par exemple vers des sites qui présentent un projet réalisé. Les réseaux sociaux permettent de véhiculer sa présentation. Cette idée a été exploitée par un jeune Belge, alors tout juste diplômé en programmation web, dont le CV digital a fait le buzz sur Internet fin 2012. Son site web  2, habillé comme un fil Twitter, est lui-même diffusé via le site de microblogging. Une sorte de mise en abyme.

Le format du CV numérique variera en fonction des besoins et aussi des compétences techniques de l’utilisateur. On choisira par exemple la vidéo si on est à l’aise avec cet outil. Pour un format plus classique, des sites comme DoYouBuzz, qui a signé un partenariat avec l’agence de travail temporaire Adecco France, offrent de très bons modèles de CV digitaux, faciles à réaliser.

«Le CV numérique est un marketing de soi et permet de se démarquer efficacement», estime Anne-Catherine Passaquin, cofondatrice du site d’emploi Osmmos, dédié au recrutement des talents du secteur innovation. «Pour le moment, il est majoritairement utilisé par les créatifs, mais il prendra de l’ampleur dans toutes les professions», prédit-elle. Le site www.cv-originaux.fr a élu CV le plus original de l’année 2013 une vidéo diffusée en novembre 2013 sur YouTube. Nicolas Levé, diplômé en marketing, s’y présente avec autodérision, jouant habilement, durant 4 minutes 46, ­avec les poncifs de la recherche ­d’emploi.

«Au fond, il n’est pas facile de créer un bon CV numérique, car cela implique une démarche d’introspection personnelle», relève Anne-Catherine Passaquin, qui anime des ateliers pour relancer les carrières. «Il est primordial d’apprendre d’abord à mieux se connaître pour clarifier ses choix professionnels en accord avec ses valeurs. Libérer sa créativité permet de créer un CV numérique qui aidera le recruteur à mieux apprécier votre personnalité et vos motivations profondes.»

La Haute Ecole de gestion de Genève (HEG) dispense depuis 2008 un cursus d’enseignement de la culture numérique à ses étudiants. «Le cours fait partie du programme de 3e année», explique Jean-Philippe Trabichet, professeur à la HEG et spécialiste en identité numérique et réputation en ligne.

Caritas Genève, que préside Monsieur Trabichet, offre une formation de mise en valeur de leur employabilité à des jeunes apprentis en rupture professionnelle. La plateforme aGeneve.net leur permet de mettre en ligne facilement et rapidement un CV digital, ici appelé e-portfolio.

1. iwebya.fr/CV 2. www.charlee-jeunehomme.com

Un diplômé se vend tout en moquant les poncifs de la recherche d’emploi