C’est l’un des enseignements passés jusqu’ici inaperçus dans le grand battage autour du hacking de Rolle (VD). Parmi les données piratées dans l’administration de la commune vaudoise – et désormais en libre accès sur le darknet – figure une lettre de 24 pages. C’est la «requête d’exonération temporaire» d’Archer Daniels Midland (ADM), multinationale américaine active dans le négoce de matières premières agricoles. Elle emploie 300 personnes à Rolle.