Décidément les petits pays européens, à l'exception de la Suisse, font fort sur le marché international. Après les services postaux des Pays-Bas, c'est au tour de la poste danoise de s'illustrer sur le marché européen.

Le 17 janvier 2006, a été finalisé l'accord d'achat par Post Danmark de 49,99% du capital de la poste belge. Cette prise de participation lui a coûté 300 millions d'euros et permet à l'Etat belge de se débarrasser d'une dette cumulée de 330 millions. «Je le dis sans prétention, je pense que nous pouvons apporter notre expérience de rationalisation à la poste belge», a expliqué vendredi Helge Israelsen, directeur général de la poste danoise, de passage à Berne.

Post Danmark fait figure d'excellent élève en Europe. Elle se bat sur un marché libéralisé au-dessus de 50 grammes en dégageant une marge bénéficiaire de 10% et réalise 13% de ses ventes à l'étranger. La privatisation a été entamée: l'Etat danois ne possède plus que 75% du capital de Post Danmark.