Marre des taux négatifs? Daniel Kaufmann, professeur assistant en économie à l’Université de Neuchâtel, se penche sur les effets d’une sortie surprise des taux négatifs. Les critiques se sont en effet multipliées à l’égard d’une politique monétaire accusée de pénaliser l’épargne, d’affaiblir les marges des banques et de former des bulles financières, notamment sur l’immobilier.

Daniel Kaufmann, économiste à la Banque nationale suisse (BNS) de 2006 à 2014, est l’auteur d’une étude de 87 pages sur le sujet (Wie weiter mit der Tiefzinspolitik? Szenarien und Alternativen, IRENE Policy Report 20-01), mandatée par l’Association suisse des banquiers (ASB). Le chercheur répond aux questions du Temps.