Il arrive avec quelques minutes de retard. Large sourire. Il s’excuse. Aurait-on surpris Daniel Knöpfel en flagrant délit de romandisation? Le Bâlois, le regard facétieux, reconnaît qu’il a eu un peu de mal, à son arrivée dans le canton de Neuchâtel – un compromis amoureux entre Bâle et Milan –, à s’adapter au fonctionnement romand. Et plus précisément à la difficulté qu’ont certains à respecter horaires et délais. Pünktlich.