Qu’arrive-t-il à nos déchets, une fois que nous les avons triés? En six épisodes et autant d’objets du quotidien à recycler, Le Temps suit leur parcours, celui qui les mène tant bien que mal jusqu’à leur nouvelle vie.

L'épisode précédent:

On appelle ça un séparateur à courants de Foucault. Un système d’aimants rotatifs générant un champ magnétique capable de repousser l’aluminium, de manière à le séparer de toutes les autres matières présentes dans la benne – plastique, carton filmé ou même morceaux de disques vinyles. «Le fer-blanc des boîtes de conserve est, quant à lui, magnétique, retiré au début du processus au moyen d’un aimant», précise Urs Frei, directeur des opérations de l’entreprise de recyclage genevoise Serbeco. A 7h05, un jeudi matin de juillet, dans un ciel embrumé d’une fine poussière, le mystère est levé sur la manière dont les déchèteries trient les canettes usagées du contenu des bennes à métaux mixtes.