Depuis la publication de son livre Le Plan solaire et climat (Ed. Favre), en 2019, Roger Nordmann est un peu le Monsieur Solaire de la politique fédérale. Le conseiller national (PS/VD), président de Swissolar, en est en tout cas l’un des porte-parole le plus visibles.

Mais dans l’ombre de Roger Nordmann, il y a David Stickelberger, le directeur de l’association faîtière de l’industrie solaire en Suisse. Ils sont peu nombreux dans le pays à avoir un regard aussi exhaustif sur ce qui se fait, ne se fait pas, ou devrait se faire dans le domaine du photovoltaïque.