Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Davide Traxler est passé chez Bulgari, Chopard et Corum avant de rejoindre aujourd'hui Parmigiani.
© Thierry Porchet

Horlogerie

Davide Traxler rejoint l’horloger Parmigiani

L’ancien numéro un de Corum travaille depuis début mars pour la marque du Val-de-Travers

Davide Traxler rejoint Parmigiani. Dans un communiqué envoyé lundi, la marque du Val-de-Travers (NE) a annoncé que l’ancien patron de Corum devenait son chief commercial officer. Entré en fonction le 5 mars dernier, Davide Traxler a en outre été nommé au comité exécutif de l’entreprise détenue par la Fondation de famille Sandoz.

Lire aussi: Davide Traxler n’est plus le patron de Corum (21.05.2017)

«Ma mission sera de développer la structure commerciale et la distribution de Parmigiani», détaille Davide Traxler, joint par téléphone. Le communiqué de presse note que «son charisme et ses près de vingt ans d’expertise dans l’industrie du luxe lui ont permis de rejoindre la société».

Davide Traxler précise: «Nous étions en contact depuis longtemps car Vaucher Manufacture fabriquait certains calibres pour Corum.» Outre Parmigiani, le pôle horloger de la Fondation de famille Sandoz inclut en effet plusieurs autres sociétés comme le fabricant de mouvements Vaucher Manufacture (dont Hermès détient 25%), Les Artisans Boîtiers ou le fabricant de rouages Atokalpa.

Vue sur le long terme

«La fondation vise le long terme, note Davide Traxler quand on l’interroge sur ce nouveau défi. Ce qui m’intéresse, c’est que le pôle horloger de la fondation sert l’ensemble de l’horlogerie, de la plus petite vis à la restauration de pièces.»

Parmigiani, qui produit entre 3000 et 4000 montres haut de gamme par année, sort d’une période difficile qui a conduit au licenciement d’une quinzaine de personnes (l’entreprise compte aujourd’hui 68 employés). Depuis le départ de l’ancien directeur général Jean-Marc Jacot en 2015, puis du directeur opérationnel Marc Gaudreault qui avait pris sa succession, l’entreprise n’avait plus de numéro un. Sans toutefois prendre la casquette de directeur général, Davide Traxler devrait désormais incarner l’entreprise aux côtés du fondateur et horloger Michel Parmigiani.

Lire aussi: Parmigiani est désormais «aux bonnes dimensions» (08.02.2017)

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)