Le bénéfice net de 1,8 milliard d’euros au premier trimestre, est essentiellement dû aux activités de banque d’investissement de Deutsche Bank. C’est bien mieux que les prévisions des analystes interrogés par Dow Jones Newswires, qui attendaient un bénéfice net d’environ 1,4 milliard d’euros.

Le chiffre d’affaires du groupe a atteint 9 milliards d’euros sur la période, en hausse de 24% sur un an, et son bénéfice avant impôts a atteint 2,8 milliards, soit un milliard de plus qu’au premier trimestre 2009, selon un communiqué.

«Notre activité dans la banque d’investissement a été décisive pour ce bon résultat», a précisé Josef Ackermann, le patron de Deutsche Bank cité dans le communiqué.

La division de banque d’investissement du groupe a en effet signé «son meilleur résultat avant impôts sur un trimestre» avec 2,7 milliards d’euros, a-t-il précisé.

Par ailleurs, les provisions pour risques de crédit ont reculé de 50% sur un an, à 262 millions d’euros. «L’économie mondiale s’est sensiblement stabilisée au premier trimestre», a estimé M. Ackermann, bien que «quelques risques subsistent».

Deutsche Bank n’a pas fait de prévision pour l’année en cours.