ON Running n’a pas raté son entrée en bourse (IPO), mercredi, à New York. Dans une mise en scène savamment orchestrée, David Allemann l’un des trois fondateurs du fabricant zurichois de chaussures de sport est arrivé à Wall Street en courant pour y sonner la célèbre cloche boursière. Il était accompagné par une centaine de joggers qui l’avaient rejoint au bord de l’Hudson.

Une nouvelle preuve du redoutable sens marketing des managers de la start-up suisse qui a réussi le tour de force en 2019 d’attirer Roger Federer parmi ses investisseurs, pour un montant non communiqué. L’engagement du joueur de tennis aux 20 titres de Grand Chelem n’est d’ailleurs pas uniquement financier puisqu’il a notamment participé à la création d’une chaussure, la «Roger». L'ancien numéro un mondial ne s'était pas déplacé à New York mais a fait un clin d'oeil à ses partenaires par portable interposé.

A lire: Sosie économique de Federer, On Running serait sur le point d’entrer en bourse

Les investisseurs se sont rués sur le titre immatriculé ONON. Coté à 24 dollars, le titre a grimpé jusqu'à 36 dollars durant la journée. A une demi-heure de la clôture, il s'échangeait encore à 35 dollars, soit une hausse de 46%. 

Le seuil de rentabilité atteint

En émettant 31,1 millions d’actions, la société a engrangé 746 millions de dollars pour financer son expansion internationale. Un développement qu’elle entend mener au pas de charge après avoir su profiter de l’engouement que la pandémie a provoqué pour la course à pied. Car l’entrée en bourse d’ON Running a aussi permis au grand public de mettre le nez dans la comptabilité devenue rentable cette année. Alors qu’elle essuyait une perte de 33,1 millions de francs au premier semestre 2020, elle a enregistré un bénéfice net de 3,8 millions de francs durant les six premiers mois de cette année.

Lire aussi:  Pourquoi On Shoes et Roger Federer n’ont pas choisi la bourse suisse

«Cette IPO nous donne une autre ligne de départ, l’occasion de poursuivre notre croissance dans le monde entier», a relevé David Allemann dans une interview relayée par Bloomberg. Selon l’agence d’information financière, ON prévoit d’ouvrir son prochain magasin à Tokyo en 2022 et envisage aussi de nouveaux points de vente aux Etats-Unis et en Chine.

Dans une interview accordée à la Neue Zürcher Zeitung, au printemps dernier, David Allemann et son associé Caspar Coppetti avaient clairement affiché leurs ambitions: «Nous ne sommes pas en compétition pour finir deuxièmes. Est-ce que cela sonne prétentieux?».

Eux qui s’attendaient à lever quelque 600 millions de dollars ne bouderont certainement pas les 150 millions supplémentaires récoltés. Ce pécule devrait se révéler précieux pour les aider à chausser la planète de leur technologie Cloud Tech, supposée offrir un amorti idéal aux adeptes de la course à pied.


La raison sociale du fabricant de chaussures de course a été rectifiée. Il s'agit d'ON Running et pas d'ON Shoes comme initialement mentionné.