L'action du géant chinois de l'Internet Baidu a peiné à décoller (+0,8%) mardi lors de son entrée à la Bourse de Hongkong, où le groupe a levé 3,1 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros). Déjà coté au Nasdaq, le «Google chinois» a placé pour sa seconde cotation sur la place financière asiatique 95 millions d'actions au prix unitaire de 252 dollars de Hongkong (27,17 euros).

Hormis l'Internet et son moteur de recherche omniprésent en Chine, Baidu est également actif dans les technologies pour véhicules autonomes.

Lire aussi: Baidu, le «Google chinois», s'associe à Geely pour la voiture électrique autonome

L'opération intervient au moment où Pékin incite ses champions nationaux à se coter sur les places boursières nationales, comme Shanghai et Shenzhen, plutôt qu'aux Etats-Unis dans un contexte de rivalité économique et politique entre les deux puissances.

Les débuts de Bilibili bientôt à Hongkong

Et nombre d'entreprises chinoises ont franchi le pas ces derniers mois. En juin 2020, le groupe de vente en ligne JD.com, autre géant technologique coté aux Etats-Unis, avait levé quelque 3,5 milliards d'euros à la Bourse de Hongkong. Et en décembre, sa filiale santé JD Health avait suivi pour récolter de son côté 2,9 milliards d'euros.

Sur le sujet: L'action du chinois JD Health flambe de 34% pour son entrée à Hongkong

Le site chinois de vidéos Bilibili doit lui aussi prochainement faire ses débuts à la Bourse de Hongkong, où il espère lever jusqu'à 2,6 milliards d'euros. Coté au Nasdaq depuis 2018, Bilibili rallie de fervents fans de dessins animés, de mangas et de jeux vidéos, avec une offre mêlant films d'animation, tutoriels pour jeux en ligne, ou encore vidéos en streaming d'internautes juvéniles costumés en héros. Un public fidélisé par les outils d'interaction perfectionnés par Bilibili, dont la possibilité de faire défiler en direct les réactions du public en surimpression sur les vidéos. Bilibili revendique près de 200 millions d'utilisateurs mensuels.