Commerce

Decathlon veut devancer des géants de la tech sur les pentes enneigées

Le géant français ne veut plus se contenter de vendre des articles de sport, il entend s’implanter au cœur même de la pratique sportive. Première étape, le lancement à la fin du mois d’une plateforme permettant d’acheter son forfait et de louer son matériel de ski en quelques clics

Decathlon veut anticiper l’arrivée des géants du web sur le marché du sport. La chaîne française spécialisée dans le domaine ne veut plus se cantonner à ses boutiques et adapte donc sa stratégie. Cela se matérialise par le lancement, à la fin du mois, de la plateforme Decathlon.ski, qui doit permettre à ses quelque 200 millions de clients à travers le monde d’acheter directement leur forfait, «au meilleur prix internet du jour», et de louer leurs skis, le tout en «deux clics».

«Les modèles de vente que l’on connaît aujourd’hui vont être modifiés, cela se voit déjà, par exemple, dans le monde de la mode où de nombreuses enseignes disparaissent à cause de la concurrence des plateformes web», souligne Christian Mars, directeur général de la société neuchâteloise e-Liberty, spécialisée dans la vente de forfaits de ski et partenaire de Decathlon dans le projet.

Analyser les comportements

Pour éviter de subir le même sort, Decathlon prend les devants. «L’objectif final est de pouvoir analyser, à terme, les comportements des clients et aller au-devant de leurs envies en leur proposant des produits, comme une paire de skis, deux mois avant que la saison ne commence», détaille Christian Mars.

Si Decathlon a opté pour les sports d’hiver, c’est que cette pratique est la plus encadrée et donc la plus à même de fournir des données très détaillées sur les habitudes des consommateurs.

Trente stations en Suisse

Cette offre sera valable dans les stations qui travaillent déjà avec e-Liberty. Elles sont actuellement 110 en France et 30 en Suisse, dont les 4 Vallées, celles du val d’Anniviers, Les Portes-du-Soleil ou encore Adelboden-Lenk. La réservation est simplifiée pour le skieur, qui ne paiera pas davantage, Decathlon ne prenant pas de commission. Cette plateforme doit permettre au géant français d’affiner sa base de données. La station, elle, gagne un client et e-Liberty voit son chiffre d’affaires augmenter, puisqu’elle prend un pourcentage sur chaque vente réalisée via sa plateforme. Quant à la location du matériel, elle se fera, en Suisse, par l’intermédiaire de Decathlon Rent (ex-Athleticum Rent). Des discussions sont également en cours avec Skiset, présent dans une quarantaine de stations du pays.

Cette étape ne sera qu’un début. A l’avenir, la plateforme pourrait s’étendre et proposer des cours de ski ou des hébergements, dans l’optique de toujours simplifier le processus de réservation du client. Et par la suite, l’objectif de Decathlon est de développer des concepts identiques pour tous les sports.

Publicité