Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Une station essence de Riyad, en Arabie Saoudite, en décembre 2015. (Image d’illustration)
© FAISAL AL NASSER

PÉTROLE

Décision américaine sur l'Iran: Riyad prêt à augmenter sa production de brut

A la suite du retrait américain de l’accord nucléaire avec l’Iran, l’Arabie saoudite s’engage à prendre des mesures pour limiter toute pénurie de pétrole

L’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, a déclaré qu’elle prendrait toutes les mesures nécessaires pour empêcher des pénuries d’approvisionnement en pétrole après le retrait américain de l’accord nucléaire avec l’Iran.

«Le royaume [saoudien] travaillera avec les principaux producteurs de pétrole à l’intérieur et à l’extérieur de l’OPEP, ainsi qu’avec les principaux consommateurs, pour limiter l’impact de toute pénurie d’approvisionnement», a déclaré mardi soir le Ministère saoudien de l’énergie dans un communiqué.

Moins d’exportations pour l’Iran

Cette déclaration saoudienne est intervenue quelques heures après que le président américain Donald Trump a annoncé que les Etats-Unis se retiraient de l’accord international nucléaire avec l’Iran.

Lire aussi: Trump déchire l'accord nucléaire iranien et plonge le Moyen-Orient dans l'inconnu

Donald Trump a également rétabli des sanctions américaines contre Téhéran, ce qui pourrait réduire la capacité de l’Iran à exporter du brut, sa principale source de revenus publics.

Avant que les sanctions internationales ne soient levées à la suite de l’accord nucléaire de 2015, les exportations de pétrole de l’Iran ne s’élevaient qu’à un million de barils par jour, principalement vers l’Asie et certains pays européens.

Actuellement, les exportations pétrolières de l’Iran ont grimpé à 2,5 millions de barils par jour, dont la majorité est destinée à l’Europe et à l’Asie. L’Arabie saoudite, qui pompe actuellement environ 10 millions de barils par jour, a la capacité de pomper quotidiennement environ 12 millions de barils.

«Le royaume d’Arabie saoudite s’est engagé à soutenir la stabilité des marchés pétroliers mondiaux afin de servir les intérêts des producteurs et des consommateurs, ainsi que la durabilité de la croissance économique mondiale», a déclaré le ministère saoudien.

Les cours sont partis à la hausse

Les principaux producteurs de pétrole des pays membres et non membres de l’OPEP, y compris la Russie, premier producteur mondial, sont liés par un accord jusqu’à la fin de l’année pour réduire la production de 1,8 million de barils par jour afin de soutenir les prix.

Les cours du pétrole ont réalisé des gains importants après l’annonce de Donald Trump, avec une hausse de 2,4% du Brent à plus de 76,5 dollars le baril et un prix du brut américain au-dessus de 70 dollars mercredi matin.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)