«Et toi, tu vas te faire vacciner?» La question commence à être aussi courante que le fameux «J’espère que vous allez bien en cette période difficile» qui agrémente nos e-mails professionnels.