L'industrie suisse des machines s'exporte très bien dans le secteur énergétique. Les groupes Sulzer et ABB annoncent jeudi avoir remporté deux gros contrats, respectivement de 50 millions de francs et de 180 millions de dollars (250millions de francs).

Sulzer Pumps UK à Leeds en Angleterre va produire et monter 37 pompes qui assureront la pression nécessaire dans la première moitié du pipeline russe Eastern Siberia-Pacific Ocean (ESPO). Construit par la société russe Transneft, le monopole public des oléoducs, pour un coût global de 11,5 milliards de dollars, ce tronçon de 2800 kilomètres reliera dès l'année prochaine la ville sibérienne de Taishet à Skovorodino. Le pipeline passera ensuite au nord du lac Baïkal et terminera sa course de 4130 kilomètres près de la ville de Nakhodka, non loin de Vladivostok. Dès 2008, il livrera du pétrole depuis le Pacifique, principalement pour les marchés chinois, japonais et nord-coréen.

Ce contrat de 50 millions de francs «est le plus important remporté par Sulzer depuis le début de l'année», indique sa porte-parole Verena Gölkel. La société de Winterthour, spécialisée aussi dans le revêtement de surface avec sa division Metco, a vu son bénéfice net augmenter de 77% à 104 millions au premier semestre 2006 par rapport à l'an passé. Son carnet de commandes a crû de 23,4% sur les six premiers mois de l'année, pour un chiffre d'affaires de 1,34 milliard. L'action Sulzer a gagné 43,5% depuis la fin juin.

Le groupe électrotechnique ABB n'est pas en reste. Le contrat de 250 millions qu'il vient de signer avec Hydro-Québec, un des plus importants producteurs d'électricité hydraulique du monde, est le troisième plus gros de l'année pour le groupe suisse. Il vise à améliorer le réseau électrique entre les provinces de Québec et de l'Ontario. Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires de ABB augmente de 7% à 17 milliards de dollars par rapport à la même période de 2005, et ses entrées de commandes croissent de 18%. L'action ABB a gagné 30% depuis le 26 juin.

Flambée boursière

A cette date, Burckhardt Compression, une ancienne division de Sulzer, entrait à la Bourse suisse. L'action du troisième producteur mondial de compresseurs pour le gaz pétrochimique et industriel a gagné 74,1% depuis, et se situe à 148 francs (+2,34%). Sa technologie qui permet de transporter les gaz en les liquéfiant répond à une forte demande. Il communiquera ses résultats semestriels à la fin du mois.