Le groupe de forage pétrolier et gazier Transocean a annoncé lundi le départ de son directeur général, Steven Newman. La décision, prise, selon le groupe, d’un commun accord entre Steven Newman et le conseil d’administration, est effective le jour même.

Le président du conseil d’administration, Ian Strachan, assurera l’intérim. Steven Newman «a habilement dirigé Transocean au cours des cinq dernières années, démontrant un leadership exceptionnel durant la période la plus difficile de l’histoire» de l’entreprise, a indiqué Ian Strachan dans le communiqué.

Steven Newman a mené Transocean au travers d’événements qui ont changé tant le secteur que la société depuis l’incident sur le puits de Macondo, à l’origine d’une vaste marée noire dans le golfe du Mexique, et mis en place des changements essentiels pour la flotte, la structure de coûts et la compétitivité de la société, a expliqué Ian Strachan, qui l’a remercié pour ses services.

Entre juillet et septembre 2014, Transocean a plongé dans le rouge en raison de gros correctifs de valeur, essuyant une perte nette de 2,217 milliards de dollars, contre un bénéfice de 546 millions un an plus tôt.

La société américaine, exilée à Zoug et cotée à la bourse suisse, avait également enregistré un chiffre d’affaires en recul au troisième trimestre, de 230 millions de dollars, à 2,27 milliards.

Dans un deuxième communiqué, également diffusé lundi, le conseil d’administration recommande aux actionnaires d’approuver, lors de l’assemblée générale prévue le 15 mai, un dividende de 0,6 dollar par action, soit environ 217 millions de dollars au total.