UBS pourrait déménager son siège hors de Suisse si les autorités l’obligent à se constituer en holding. Ce serait même «logique», a dit jeudi le patron de la grande banque, Oswald Grübel, lors d’une conférence dont s’est fait l’écho le journal alémanique Sonntag. La structuration en holding des grands établissements faisant courir des risques systémiques est actuellement examinée par le gendarme de la branche, la Finma. Le «compartimentage» des banques permettrait d’isoler l’unité helvétique en cas de problèmes et de laisser partir les sociétés étrangères en faillite.