Système de prévoyance et fiscalité, un couple d’inséparables de plus en plus fragilisé…

Le système suisse des trois piliers repose sur notre culture du compromis. Durant les années 1960, les partisans des «pensions populaires» et des caisses de pension s’affrontent. En 1972, le peuple plébiscite une hausse importante des rentes AVS financées selon le système de répartition et le développement d’un 2e pilier obligatoire financé selon le système de capitalisation. Mais comment assurer le succès du déploiement de ce compromis social sans accorder de compromis fiscal?