La chute de Wirecard semble sans fin. Après une semaine catastrophique, qui a vu le quatrième report de la présentation du bilan 2019, la confirmation par le cabinet d’audit EY que le 1,9 milliard d’euros évaporé ne se trouve pas comme attendu aux Philippines, la démission du fondateur du groupe, Markus Braun, et une chute de 80% de la valeur de ses actions en deux jours, le cours du titre Wirecard chutait de nouveau de 45% lundi à la bourse de Francfort.

En cause, la confirmation ce dimanche par la Banque centrale des Philippines que l’argent évoqué n’a jamais été transféré dans le pays. Dans la nuit, la direction de Wirecard énonçait même la «très forte probabilité» que le 1,9 milliard d’euros en question «n’existe pas». L’entreprise basée près de Munich a porté plainte contre X pour fraude.