Hydrocarbures

Le détroit qui valait des milliards

Nous avons traqué les pétroliers qui naviguent dans le détroit d’Ormuz depuis 2013. En cas de blocage, les pays occidentaux devraient échapper aux queues dans les stations-services, mais pas à l’explosion du prix à la pompe

Le brut va-t-il flamber dans le détroit d’Ormuz? C’est la question à plusieurs milliards de dollars pour l’ensemble du monde pétrolier; des extracteurs aux conducteurs en passant par les négociants ou les pompistes. «Le détroit d’Ormuz est une poudrière», s’alarme Jean-François Lambert. Pour ce consultant spécialisé dans le négoce de matières premières, la situation s’aggrave de jour en jour: «Le monde est dans le déni, mais tous ces gens «raisonnables» pourraient être surpris. La guerre est un engrenage.»

Lire aussi: Le détroit d’Ormuz, ce cordon ombilical du monde