La Deutsche Bahn (DB) est-elle la grande gagnante du plan climat négocié le 20 septembre par le gouvernement allemand et qui vise à réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre du pays d’ici à 2030? C’est ce que clame Richard Lutz, le patron de cette entreprise ferroviaire publique. «Le gouvernement allemand va renforcer le secteur ferroviaire avec plus de 20 milliards d’euros de dépenses d’ici à 2030», a-t-il jubilé le 22 septembre.

«C’est une excellente nouvelle pour l’ensemble du secteur et ses 500 000 salariés. Cela montre que la protection du climat, la croissance et l’emploi ne sont pas opposés mais vont de pair avec des chemins de fer respectueux du climat. Sans exagérer, nous parlons d’un tournant dans la perception du chemin de fer en Allemagne. Il s’agit du programme d’investissement et de croissance le plus important des 180 années d’histoire du ferroviaire», a encore ajouté Richard Lutz.